Deux pâtes à tartiner saines & gourmandes

 

“Chandeleur, envolée dorée & crème d’amande”

Depuis plusieurs semaines, je reprends un plaisir fou à t’écrire ici plusieurs fois durant le mois.
C’était un peu l’objectif premier, créer un lien… un rendez-vous régulier pour te rencontrer & partager.
Moi qui aime la flexibilité & refuse souvent la rigidité.
Pourtant j’ai choisi le lundi pour te donner rendez-vous.
Chaque semaine.
C’est pourquoi peut être cet article à du retard…
Maintenant que l’habitude prend sa place, je me sens plus à l’aise pour un peu plus de flexibilité lorsque la vie, mon coeur/âme me le demande.

Es-tu flexible avec toi-même ? Ecoute-tu ton coeur & ton âme lorsqu’ils te demandent de prendre du temps pour toi/te ressourcer ?

L’hiver, saison pour s’emmitoufler & se réfugier sous des plaids tout doux avec une assiette gourmande.
Saison de la galette des rois & de la Chandeleur
Oui, mais comment allié alimentation saine & gourmandise ?
Ou… comment re-découvrir l’amande & la banane (pas forcément ensemble, mais pourquoi pas pour plus de gourmandise à tartiner.)

Une pâte à tartiner crue… & l’autre cuite à la vapeur (ou simplement dans une casserole si tu n’as pas de panier vapeur ou de vitaliseur).
Une troisième idée pour la Chandeleur pour un caramel salé plus digeste & sain de Sweet & Sour (que j’ai modifié, comme souvent lorsque je réalise une recette).
Je n’ai pas utilisé de lait de coco, mais de la margarine végétale environ 3 c à s (et sans huile de palme à base d’huile de coco. Mais de l’huile de coco seule convient tout à fait aussi) & 4 c à s de la purée d’amande complète. J’ai aussi diminué un peu le sucre de coco, j’ai mis 5 c à s & bien entendu le sel ♥

La pâte à tartiner au chocolat saine & gourmande 

Pour réaliser une pâte à tartiner au chocolat il faut 3 à 4 ingrédients :

  • Du chocolat
  • Une matière grasse
  • Un sucrant
  • Du lait ou de la crème

Le tout normalement raffiné & avec un intérêt nutritionnel moindre pour un apport glycémique élevé (malmenant foie, vésicule biliaire & reins).

Je souhaite te proposer ici une version saine et gourmande. Et même encore plus ses alternatives personnalisées selon tes goûts gustatifs, ton placard du moment, la saison & tes contradictions personnelles.  Avant de te révéler ma recette favorite, voici les explications nutritionnelles & une malle à idées gourmande:

  • Pour le chocolat, on le choisit cru.

Pourquoi le cacao cru ? C’est une bombe de nutriments grâce à sa cuisson à basse température 42° max. Il est naturellement riche en antioxydants (jusqu’à 10%), magnésium (solidité des os & équilibre chimique de notre cerveau), fer & zinc.
Si tu aimes le chocolat noir, il te suffit de choisir du cacao cru en poudre (non sucré donc) qui est bien plus intéressant d’un point de vue nutritionnel que le cacao traditionnel.
Dans les deux cas ci-dessous, il faudra ajuster la quantité de lait végétal pour avoir une texture crémeuse.
Pour un chocolat au lait, il te suffit de mettre moitié moins de cacao & tu peux aussi (optionnel) remplacer ce qu’il manque par un peu de beurre de cacao pour plus de gourmandise.
Et pour un chocolat blanc, il suffit de remplacer l’intégralité du cacao par du beurre de cacao (fondu au bain-marie).

  • Pour la matière grasse, j’ai une préférence ici pour la purée d’oléagineux. 

Il est vrai que l’on peut aussi utiliser du beurre de coco ou du beurre de cacao… Mais le rendu sera plus liquide, la texture sera moins onctueuse & les qualités nutritionnelles différeront aussi.
De plus il est question ici d’une recette crue & les deux options ci-dessus demanderont l’utilisation du bain-marie pour être incorporée.
La purée d’oléagineux choisit variera en fonction de mes goûts, mais aussi des nutriments que je recherche.
La purée de noix de cajou (riche en acides gras essentiels, cuivre & magnésium) & la purée d’amande blanche (moins riche en nutriments que la complète & plus liquide) sont neutres & douces en bouche. L’amande donnera un effet pâte d’amande à tartiner… ♥
La purée d’amandes complètes (acide gras essentiel, protéines, magnésium, potassium…) & la purée de noisettes (acides gras essentiels, protéines, fibres, vitamines B & E et riche en minéraux…) donneront une note plus pralinée… surtout pour la seconde qui permettra de substituer de manière saine & gourmande la pâte à tartiner classique.
Tu peux aussi pour plus de croquant (qui te fera penser à bien “mâcher” : première étape digestive)  y glisser des noisettes, amandes ou noix de cajou concassées.

  • Pour le sucrant, on choisira une option liquide.

Cela facilitera le mélange à froid tout simplement.
Le sirop d’érable, apportera une note “caramélisée” caractéristique & ronde. À noter qu’il est à IG plus bas (55) que le sucre de canne (70), une source d’antioxydants & de nutriments intéressants pour notre organisme précieux (comme le manganèse).
Le sirop de coco, mon préféré qui est à IG bas (le plus faible : 25) & à des notes subtilement caramélisées et vanillées en bouche. À noter qu’il est riche en antioxydants, vitamine du groupe B, potassium, magnésium, zinc & fer.
Le sirop d’agave, à un pouvoir sucrant en bouche supérieur au sucre de canne, sont goût restant assez neutre. À noter qu’il est à IG variable (55 à 90 selon sa fabrication), il contient aussi du fer, du magnésium, du potassium & calcium.
Le sirop de riz, très doux en bouche, ses arômes sont subtils & sa consistance se rapproche du miel. Il est issu de la fermentation de grains de riz & d’orge. Et même si son IG est élevé (100), son assimilation par notre organisme est lente & douce (sucres complexes). À noter qu’il a un pouvoir sucrant élevé (fructose) & est riche en potassium et magnésium.

  • Pour le lait ou la crème, le goût & la texture sont importants.

Personnellement j’aime varier les laits végétaux à la maison, mais ceux qui seront plus crémeux seront à privilégier pour cette recette (soja, amande & coco). On peut aussi utiliser de la crème de coco (dans ce cas prendre un lait de coco entier), soja ou amande.
Encore une fois leurs bienfaits nutritionnels varieront en fonction du lait choisi.
Pour un lait plus neutre : le lait ou la crème de soja.
Pour un côté plus exotique en bouche : le lait ou crème de coco
Pour plus d’amande ou de noisette & de douceur : lait d’amande, crème d’amande, lait de noisette ou châtaigne.

Ingrédients pour un petit pot en verre (celui de la photo) de 0,5 L – 85 mm :

  • 3 grosses & bombées c à s de purée d’amande blanche (ou de noisette)
  • 6 c à c de cacao cru
  • 6 c à c de sirop d’érable
  • 10 c à s de lait de noisette

Préparation : 

  1. Dans un petit bol mélanger un par un tous les ingrédients. La pâte doit être lisse & homogène.
  2. Si on prépare la version chocolat au lait ou chocolat blanc : mettre le beurre de cacao à fondre au bain-marie. Et n’ajouter le lait végétal qu’après avoir incorporé le beurre de cacao à la préparation. Une fois fondu le rajouter au mélange.
  3. Goûter & ajuster selon tes goûts.
  4. Déguster & savourer en topping de recettes gourmandes, sur une tranche de pain au levain ou avec des crêpes/pancakes… ♥

✩✩✩

La confiture de banane re-visitée 

Normalement pour réaliser une confiture il te faut 3 ingrédients :

  • Un fruit
  • Un sucrant
  • Parfois un gélifiant

Le tout chauffer pendant plusieurs minutes, voir heures & raffiné. Perdant ainsi l’intérêt nutritionnel des fruits & élevant l’IG (indic glycémique) de cette purée.

  • Un fruit de ton choix & de saison

Tu peux bien entendu réaliser cette confiture avec le fruit de ton choix. Le principe sera le même. J’ai choisi ici la banane pour son côté madeleine de Proust, car c’était l’une de mes confitures préférées enfant. Veille cependant à le choisir de saison. La cuisson aura aussi un impact & c’est pour cette raison que j’ai choisi une cuisson courte à la vapeur douce pour cette recette avec le vitaliseur. Si tu n’as pas de vitaliseur, tu peux aussi utiliser un cuit vapeur ou un panier vapeur. Tu placeras un bol à l’intérieur.

  • Un sucrant liquide ou non au choix,

En ce qui concerne les sucrants liquides je t’invite à regarder la recette de pâte à tartiner au chocolat plus haut.
On peut opter pour un sucre complet (type rapadura) ou du sucre de fleurs de coco.
Le sucre complet sera idéal pour les fruits d’hiver, mais le goût prononcé de celui-ci pourra être moins avantageux pour les fruits d’été plus doux & acidulés en bouche.
Dans ce cas préférer lui le sucre de coco qui a un léger goût caramélisé/vanillé & qui reste de loin mon chouchou.

  • Un gélifiant optionnel

Mon coeur balance entre les graines de chia, de lin & l’agar-agar. 
L’avantage des graines de chia est qu’elles mettent peu de temps à créer un gel, de plus leur saveur est neutre. Mes préférées ♥ Elles sont riches en oméga 3 & protéines végétales notamment.
Les graines de lin demandent un peu plus de travail, notamment d’être broyées pour pouvoir créer un gel. Riches en oméga 6 & en fibres solubles (douces pour les transits-intestinaux lents)
L’agar-agar est une algue sous forme de poudre qui demandera un point de fusion pour pouvoir agir, il faudra donc oublier la cuisson à la vapeur courte. Favorise la satiété & forme un gel protecteur pour nos intestins (doux pour les transits-intestinaux lents).

Ingrédients pour un gros pot de 450 gr environ :

  • 450 gr de banane mûres ou 3 à 4 bananes
  • 1 c à s bombée de sirop d’érable ou de sucre de coco
  • 2 c à s de graines de chia
  • 1 c à c d’extrait de vanille ou de préparation à pâtisserie (optionnel)

Préparation : 

  1. Mettre à chauffer le vitaliseur ou cuit vapeur.
  2. Pendant ce temps : écraser les bananes à la fourchette dans la cuve du vitaliseur ou dans un bol jusqu’à ce qu’elles soient liquides.
  3. Une fois le vitaliseur à ébullition mettre la cuve avec la purée de banane & laisser cuire 5 min.
  4. Ajouter les graines chia, mélanger bien & laisser cuire encore 5 min.
  5. Retirer la cuve & hors cuisson ajouter le sirop d’érable & l’extrait de vanille. Mélanger bien.
  6. Mettez la confiture dans un pot en verre et laisser refroidir à l’air libre. Une fois à température ambiante, fermez avec un couvercle & garder au frigo.
  7. Tu peux garder la confiture 3 à 4 jours (je n’ai pas essayé plus. une semaine maximum).

 

Fondante & crémeuse, elle est bien moins sucré que dans mon enfance, mais parfaite pour mon palet actuel.
Non écoeurante, douce & ronde en bouche… elle donne presque envie de la manger comme une compote.

Si la recette t’a plu, n’hésite pas à me le dire en commentaire &/ou à la partager à ceux que tu aimes ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire